Donjon, lieu de mémoire

Donjon,
cœur historique de Toulouse
cœur des archives

Avec le numérique et Internet, notre structure de la mémoire est en transformation radicale. Une proposition sur la mémoire en mutation au fil des ages, métamorphoses des formats, modes de transmission, d’organisation et modes de pensées qui accompagnent ces mutations.

 

Les trois temps de la mémoire

Dans l’espace du paléolithique, les traces de la mémoire sont logées sur les parois au fond des grottes, par un rituel chaque fois réitéré. Le peintre-chamane trace les lignes, les points, les courbes; il fait fusion avec la paroi qu’il traverse pour voyager vers le monde des esprits. Les animaux totems à leurs tours semblent sortir de la paroi pour venir à notre rencontre.
Plus de 80% des grottes ornées paléolithiques mondiales sont situées dans le sud-ouest de la France ! Notre région jouit à ce titre d’un patrimoine privilégié que le monde entier nous envie. Entre Ariège et Dordogne, Toulouse est au cœur de la mémoire tracée du paléolithique…

Dans l’espace du néolithique, l’écriture puis le livre et la bibliothèque suppléent à l’oralité comme mode de transmission de la mémoire. L’écriture externalise la mémoire, le livre la structure et la fige, et la bibliothèque est le nœud central qui organise et capitalise l’Histoire de l’humanité. À ce titre, le donjon est le lieu des archives centralisées de Toulouse. Il est le cœur de la mémoire historique de Toulouse, comme Toulouse est au cœur de la mémoire pariétale du paléolithique.

Dans l’espace du noolithique(*), le savoir est au cœur de l’organisation de cette nouvelle ère anthropologique; la mémoire est partout, collective, partagée et immédiate; la connaissance et l’expérience s’organisent autour de nos smartphones omniscients, nouveaux anges-gardiens qui nous relient avec au-delà. L’intelligence est désormais réellement collective, en recombinaison permanente. Ce nouvel espace des savoirs nous fait rêver d’une utopie collective qui valorise les singularités, favorise l’échange et la création, redonne la parole à chacun; une utopie aux contours encore très incertains, voir improbables tant que les tenants du pouvoir actuels n’auront pas accepté la mutation nécessaire…

(*) Noolithique ou l’age de pierre de l’esprit, selon Pierre Levy – L’intelligence collective, 1998

 

Proposition artistique

Pour la projection sur le Donjon, la proposition artistique consiste alors à rendre compte de ces trois temps de la mémoire. Le donjon est l’architecture symbolique de la mémoire de Toulouse et de sa région; il devient transparent; des pans de notre histoire sont ré-animés.

Pour chacun des espaces, les animations sont incarnées par les holons- personnages filaires animés- qui composent les tableaux, structurent l’écriture, organisent la mémoire et nous dansent-relancent les messages d’ici-bas transmis depuis au-delà; le père Noël n’a qu’à bien se tenir…

Chaque temps d’animation est suivi d’un temps d’interaction avec le public : les holons viennent alors afficher les messages envoyés depuis les smartphones des spectateurs.

 

Les trois temps de l’humanité (tableau synthétique)

Paléolithique Néolithique Noolithique
Dates – 30 000 ans… – 3000 ans… An 2000…
Espace Terre Territoire Savoir
Carte Paysage Plan Réseau
Traces Très rares Beaucoup Tout
Temps Immémorial Histoire Instant/ Temps réel
Lieu Grotte Bibliothèque Internet
À Toulouse De Niaux à Lascaux Donjon Toulouse.fr
Format Rêve Livre Flux
Savoir Incarné Externalisé Remembré
Support Oralité Écriture Numérique
Appréhension Conte Lecture Expérience
Discours Réitéré Figé Recomposé
Mythe Ulysse Kafka Symorgh
Divin Mythique Transcendant Humaniste/ immanent
Lien avec au-delà Chamane Prophète Smartphone
Intermédiaire Animal totem Ange QR-code